NATALIE VAN PARYS - BIOGRAPHIE

FORMATION
Danseuse de formation classique et contemporaine, Natalie van Parys enrichit sa pratique en abordant également le Modern’Jazz, le flamenco, le Baratha Natyam et suit pendant trois ans la formation de l’acteur de Blanche Salant et Paul Weaver (technique Actor Studio).

INTERPRÉTATION
Elle travaille en 1988 avec le chorégraphe américain Richard Caceres comme danseuse et assistante chorégraphe pour The Fantasticks (tournées JMF) et Cinderella de Peter Maxwell Davies (Opéra-Comique).
Sa trajectoire professionnelle prend un nouvel essor avec la rencontre de Francine Lancelot et François Raffinot, spécialistes de la belle danse. Elle fait partie de la compagnie Ris et Danceries  de 1988 à 1994 comme soliste et assistante de Francine Lancelot, puis continue sa carrière d’interprète dans la compagnie l’Éventail (Marie-Geneviève Massé) de 1994 à 2007 tout en dansant dans ses propres chorégraphies. Elle est reconnue en France et en Europe comme étant une des principales interprètes et chorégraphes de cette discipline.

CHORÉGRAPHIE
À partir de 1990, elle signe de nombreuses chorégraphies dans des répertoires variés :
La Fée Urgèle de Duni et Favart (J-M. Villégier – C. Rousset, Opéra-Comique)
L’Amant anonyme du Ch. de St-Georges (E. Chevalier – P. Csaba, Opéra National de Metz)
Béatrice et Bénédict de Berlioz (J-M. Villégier – E. Joël, Opéras de Lausanne, Bordeaux, du Rhin)
Véronique de Messager (F. Ardant – J-C. Spinozi, Théâtre du Châtelet).
Hippolyte et Aricie de Rameau (I. Alexandre – E. Haïm, Capitole de Toulouse, Opéra National de Paris)
Amadis de Gaule de J-C. Bach (M. Bozonnet – J. Rhorer, Opéra-Comique)
Artaserse de Vinci (S. Purcarete – D. Fasolis, Opéra National de Lorraine).
Histoire du Soldat de Stravinsky, La Boîte à Joujoux de Debussy (J-Cl. Malgoire – Ch. Baggen), Tancredi, La Petite Messe solennelle de Rossini (J-Cl. Malgoire – J-Ph. Delavault).
Elle signe récemment la mise en scène et la chorégraphie de La Muse de l’Opéra  de Clérambault, Les Caractères de la Danse  de Rebel et Pygmalion de Rameau avec Les Talens lyriques (Musikfestspiele de Potsdam  – Innsbrucker Festwochen der Alten Musik). Puis, en 2019, elle crée les chorégraphies du Bourgeois gentilhomme de Molière (J. Deschamps – M. Minkowski, Opéra National de Montpellier, Opéra Royal de Versailles), en tournées en France à la saison 2020-2021.
Elle signe également la mise en espace et la chorégraphie de A Night for a King (Collegium Marianum de Prague, en partenariat avec le C.M.B.V.).

MISE EN SCÈNE
En 1995, elle est invitée au Japon  pour le Festival International Hokutopia de Tokyo et monte six productions dont :
Didon et Enée de Purcell, Pygmalion, Anacréon, Les Fêtes d’Hébé de Rameau, Les Elémens de Rebel (directions Ryo Terakado et Christophe Rousset). 
Plus récemment : 
Apollo & Hyacinthe de Mozart (Cité de la Musique-Paris),
Les Arts Florissants / Les Plaisirs de Versailles de Charpentier (Sc. Nat. Orléans, Bourges) avec Les Folies Françoises.
Elle est également la collaboratrice artistique de Yannis Kokkos pour Turandot (Opéras Nationaux de Lorraine et de Montpellier), Samson et Dalila (Théâtre Mariinsky de St Petersbourg) et tout récemment pour Rossignol et Iolanta (Nouveau Théâtre National de Tokyo).

En 2002, elle monte sa compagnie, Les Cavatines, et crée Comme de bien entendu ! Cabaret-Bouffe de Georges van Parys joué plus de 80 représentations et Une Fille en Or, spectacle de chansons des années 30-50.

PÉDAGOGIE ET RECHERCHE
Parallèlement, Natalie van Parys donne des conférences et anime des master classes sur la belle danse :
2015-2018 : International Summer Academy of Baroque Dance (Löftadalen, Suède).
En 2016, elle obtient le soutien du Centre National de la Danse pour une recherche appliquée sur l’évolution de la danse : Les chaînons manquants : Gennaro Magri, dans l’évolution technique de la danse académique au tournant des XVIIe et XIXe siècles.
Depuis 2017, elle est formatrice en histoire de la danse au P.E.S.M.D. de Bordeaux et à l’ISDAT de Toulouse pour le diplôme d’Etat de professeur de danse.

© Copyright – Compagnie Les Cavatines